La biorésonance et les drogues

La biorésonance et les drogues

Si certains types de médicaments sont essentiels pour le traitement de certaines maladies, et même certains médicaments utilisés à des fins récréatives, avec la marijuana qui vient immédiatement à l’esprit, étant également utilisée à des fins médicales, un grand nombre de personnes abusent de ces drogues. L’abus de drogues signifie l’utilisation de médicaments sur ordonnance, de drogues comme la marijuana, ainsi que d’autres substances à usage récréatif et non à des fins médicales. Bien que l’usage récréatif de ces drogues puisse provoquer un “high” à court terme, ce qui est une expérience que la plupart des gens recherchent lorsqu’ils consomment des drogues à ces fins, il est important de noter que l’abus de drogues peut entraîner de nombreuses conséquences désagréables. Il est donc essentiel pour toute personne souffrant de toxicomanie de lutter contre ces dépendances.

Types de drogues couramment consommées

La toxicomanie est un problème relativement courant auquel la population générale est confrontée, des millions de personnes dépensant beaucoup d’argent pour se droguer, ce qui leur donnerait une brève sensation de “high”. Malheureusement, ce sentiment de “high” a certaines conséquences, souvent sous la forme d’effets désagréables sur leur bien-être, ainsi que d’une mauvaise gestion de l’argent en raison du coût élevé des drogues.

Si la cocaïne, la méthamphétamine et les drogues les plus graves sont consommées par beaucoup, il semble que la prévalence de l’abus de drogues soit beaucoup plus importante parmi les autres types de drogues, en particulier la marijuana. Bien que la marijuana soit connue pour ses nombreuses propriétés médicinales qui ont été prouvées par la recherche scientifique, l’exposition fréquente à cette drogue à des fins récréatives a plusieurs effets néfastes pour les personnes qui en consomment.

En plus d’abuser de la marijuana pour le “high” que la plante offre, de nombreuses personnes se tournent vers les médicaments sur ordonnance en raison des effets mentaux qu’ils offrent – même lorsque ces personnes ne souffrent pas des conditions particulières que ces médicaments sont censés traiter.

Parmi les médicaments les plus couramment prescrits dont on abuse de nos jours, on trouve les :

Opioïdes
Stimulants
Dépresseurs

Qui est exposé au risque d’abus de drogues ?

On sait déjà que les adolescents et les jeunes sont particulièrement exposés au risque de toxicomanie. Cependant, en plus de ce facteur, plusieurs autres facteurs de risque ont été identifiés grâce à des années d’études sur les personnes souffrant d’une dépendance à la drogue. Il existe un grand nombre de facteurs qui peuvent rendre une personne plus encline à l’abus de drogues pour diverses raisons – parfois simplement en raison de l’état d’euphorie, mais parfois aussi parce qu’elle profite réellement de la drogue au début, puis devient dépendante des effets et a l’impression de ne pas pouvoir vivre sa vie quotidienne sans ces drogues.

Parmi les facteurs de risque qui peuvent rendre une personne plus susceptible d’abuser des drogues, notamment des médicaments sur ordonnance et de la marijuana, figurent

Être aliéné de sa famille, de ses amis et des personnes de son âge.
Le fait d’être facilement accessible dans la communauté de la personne.
Ne pas être une personne sociale, mais plutôt manifester un comportement antisocial.
La consommation de drogue et d’alcool dans la famille de la personne, par exemple un parent ou un frère ou une sœur qui consomme de la drogue.
Avoir un comportement qui recherche des moyens d’éprouver des sensations particulières à intervalles réguliers.
Événements traumatisants de la vie, comme le divorce d’un parent.
Sentiment que la personne n’a pas le contrôle de sa propre vie.
Certains éléments indiquent que les longues heures de travail peuvent également constituer un facteur de risque.

Thérapie par biorésonance et lutte contre la toxicomanie

Plusieurs méthodes ont été développées pour aider les personnes souffrant d’une dépendance à la drogue à surmonter ce problème dans leur vie, leur permettant ainsi de reprendre une vie normale. Malheureusement, le chemin qui mène à l’abandon de la drogue est souvent très difficile pour la personne souffrant d’une dépendance, mais il a été démontré que de nombreuses thérapies supplémentaires permettent de réduire considérablement la difficulté d’abandonner la toxicomanie. La thérapie par biorésonance est un exemple de cette technique. Cette technologie utilise la fréquence qui signale la “mémoire” des drogues utilisées par le patient, puis renvoie une fréquence réfléchie dans le corps du patient. Ceci, à son tour, provoque l’élimination de la mémoire du corps des fréquences associées à l’abus de drogues ; ce qui amène également le corps à s’auto-équilibrer donc éliminer toute accumulation, comme les toxines.

Conclusion

L’abus de drogues peut être extrêmement préjudiciable à la vie d’une personne, non seulement en affectant son bien-être général, mais aussi en la rendant moins productive, en augmentant son risque de dépression et même en l’incitant à voler lorsque l’argent devient un problème. Se défaire d’une dépendance à la drogue peut être un voyage très difficile pour une personne souffrant de ce problème. Heureusement, avec la biorésonance de nombreuses personnes ont trouvé qu’il était beaucoup plus facile de surmonter leur dépendance, qu’il s’agisse d’une dépendance à la drogue ou à la nicotine.

Séances de biorésonance : http://www.latherapiedufutur.com

traduction : https://bioresonance.com/

N’écartez pas l’avis de votre médecin traitant. Les méthodes proposées sont complémentaires avec un traitement en cours. Seul votre médecin peut établir un diagnostic et modifier vos traitements.

Partager cette publication